Actrice
Photo de Cecile de France.

Informations personnelles

  • Date de naissance: 17 juillet 1975
  • Lieu de naissance: Andenne (Belgique)
  • Taille: 1.74 m
  • Nationalité: Belge
Social:

Biographie

 

Cécile de France, née le  à Andenne, est une actricebelge.

Elle a notamment reçu le César du meilleur espoir féminin pour L’Auberge espagnole (2002), de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les Poupées russes (2005), ainsi que quatre nominations au César de la meilleure actrice.

 

Jeunesse et formation (1975-2000)

Cécile de France grandit à Namur. En 1990, à l’âge de 15 ans, elle commence à prendre des cours de comédie avec Jean-Michel Frère pour qui elle jouera dans le spectacle SC35C en 2001. En 1992, elle suit des cours d’art dramatique avec Jean-Paul Denizon, acteur et assistant du metteur en scène britannique, Peter Brook.

Reçue au concours de l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon, Cécile de France suit de 1995 à 1998 une formation de comédienne. Elle décroche le diplôme de fin d’études et se fait remarquer par l’agent de stars Dominique Besnehard de l’agence Artmedia.

 

Révélation (2001-2003)

Richard Berry lui offre le premier rôle féminin dans la comédie sentimentale L’Art (délicat) de la séduction (2001) où elle joue Laure, une jeune femme craquante dont Patrick Timsit tombe fou amoureux et qui fait tout pour la séduire. On la retrouve en 2000 comme caissière de McDonald’s dans le clip J’pète les plombs de Disiz.

Cécile de France enchaîne rapidement avec Irène (2002) et encore le film à gros succès L’Auberge espagnole (2002) de Cédric Klapisch avec Romain Duris, Judith GodrècheAudrey Tautou, Kelly Reilly, tout en jouant au théâtre, dans des courts-métrages et à la télévision.

Mais c’est le succès critique du film d’horreur Haute Tension (2003), d’Alexandre Aja, qui la fait connaître d’une audience internationale.

 

Confirmation critique et commerciale (2004-2009)

Elle est ainsi choisie pour le rôle de Monique La Roche qui part faire le tour du monde avec Phileas Fogg (Steve Coogan) et Passepartout (Jackie Chan) dans la production hollywoodienne Le Tour du monde en quatre-vingts jours (2004). Cet essai se solde néanmoins par un échec critique et commercial.

L’année suivante, elle peut néanmoins compter sur Cédric Klapisch pour Les Poupées russes (2005), un nouveau succès qui lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 2006. Elle tient aussi l’un des rôles principaux de la comédie musicale française J’aurais voulu être un danseur (2007), d’Alain Berliner.

Mais c’est en 2006 qu’elle multiplie les apparitions : d’abord dans le nouveau film choral de Danièle Thompson, Fauteuils d’orchestre (2006); puis en donnant la réplique à Gérard Depardieu dans l’acclamé drame Quand j’étais chanteur (2006), de Xavier Giannoli, puis à Patrick Bruel dans le mélodrame historique Un secret (2007) de Claude Miller.

Elle est aussi à l’affiche de projets plus risqués : tête d’affiche de la comédie romantique Mauvaise Foi (2006), avec et de Roschdy Zem, puis en tenant un second rôle dans la coproduction franco-belge Mon colonel (2006), de Laurent Herbiet.

Ensuite, elle retrouve Gérard Depardieu pour le polar L’Instinct de mort (2008), volet no 1 du diptyque de Jean-François Richet, avec Vincent Cassel dans le rôle-titre.

Les années suivantes, elle apparaît en moyenne dans un ou deux films par an, qui la consacrent en tête d’affiche récurrente du cinéma européen, et occasionnellement mondial.

 

Tête d’affiche (années 2010)

Elle est Jeanine Deckers pour le biopic Sœur Sourire (2009) de Stijn Coninx, puis tient le rôle principal du polar Gardiens de l’ordre (2009), de Nicolas Boukhrief, entourée de Fred Testot et Julien Boisselier.

Mais elle aussi retrouve la Belgique avec les frères Malandrin qui lui offrent un rôle de sportive de haut niveau dans Où est la main de l’homme sans tête (2009), un thriller psychologique face au comédien allemand Ulrich Tukur, film tourné quatre ans plus tôt.

Puis, elle re-tente l’aventure américaine avec le thriller fantastique de Clint EastwoodAu-delà (2010), aux côtés de Matt Damon, tous deux entourés notamment de Bryce Dallas Howard et Thierry Neuvic. Cette même année, elle est à l’affiche du nouveau film des frères Dardenne, Le Gamin au vélo (2011).

Ensuite, elle participe à la comédie dramatique chorale de Karine Silla, Un baiser papillon (2011), et retrouve Xavier Giannoli pour la satire Superstar (2012), portée par Kad Merad.

Puis, elle revient avec deux projets très exposés : elle partage d’abord l’affiche du polar français Möbius (2013), d’Éric Rochant, avec Jean Dujardin et Tim Roth ; puis revient en décembre dans Casse-tête chinois (2013), de Cédric Klapisch, pour lequel elle retrouve le rôle d’Isabelle. On la retrouve également sur scène dans une relecture, sous la direction d’Emmanuel Daumas, d’Anna, la comédie musicale signée Serge Gainsbourg, aux Nuits de Fourvière, à Lyon puis au Théâtre du Rond-Point, à Paris.

Ensuite, elle donne la réplique à Albert Dupontel pour le drame En équilibre (2015), de Denis Dercourt, puis porte la romance La Belle saison (2015), écrite et réalisée par Catherine Corsini, entourée d’Izïa Higelin et Noémie Lvovsky. Enfin, elle joue une version fictive d’elle-même dans un épisode de la série à succès Dix pour cent (2015), sous la direction de Cédric Klapisch, qui officie aussi comme producteur du programme.

L’année suivante, elle joue dans le drame historique Le Voyage de Fanny (2016), réalisé par Lola Doillon, dont le casting principal se compose essentiellement d’enfants. Elle surprend aussi en rejoignant la distribution de la série américaine The Young Pope (2016), créée et écrite par l’italien Paolo Sorrentino. Elle y côtoie le britannique Jude Law, titulaire du rôle-titre, mais aussi l’américaine Diane Keaton et la française Ludivine Sagnier.

Puis, elle partage l’affiche du biopic Django (2017) avec Reda Kateb, titulaire du rôle-titre ; puis celle de la comédie dramatique Ôtez-moi d’un doute (2017) avec son compatriote François Damiens.

L’année 2018 débute avec la Berlinale, où elle est membre du jury présidé par le réalisateur allemand Tom Tykwer. Elle siège notamment aux côtés du compositeur japonais Ryūichi Sakamoto. Elle la conclut en menant la comédie historique Mademoiselle de Joncquières (2018), première incursion du réalisateur français Emmanuel Mouret dans le film d’époques. Elle y a pour partenaires Edouard Baer et la jeune Alice Isaaz.

Elle joue le rôle de Sandra Dréant dans Rebelles (2019) avec Yolande MoreauAudrey Lamy et réalisé par Allan Mauduit.

 

Prix et distinctions

Récompenses

  • 2000 : Prix d’interprétation au Festival du Court Métrage de Bruxelles
  • 2003 : César du meilleur espoir féminin – L’Auberge espagnole
  • 2003 : Prix Louis Lumière du Meilleur Espoir Féminin pour le film L’Auberge espagnole
  • 2003 : Étoile d’or de la révélation féminine, pour son interprétation dans les films L’Auberge espagnole, de Cédric Klapisch et Irène, d’Ivan Calbérac
  • 2003 : Prix Spécial Révélation Cinéma pour le Trophée des femmes en or
  • 2003 : Shooting Stars du Festival de Berlin
  • 2003 : Meilleure actrice au Festival international du film de Catalogne pour Haute Tension
  • 2005 : Prix Romy-Schneider du meilleur espoir féminin du cinéma français et francophone
  • 2006 : César de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film Les Poupées russes de Cédric Klapisch (la suite de L’Auberge espagnole)
  • 2006 : Prix Raimu de la comédienne pour Fauteuils d’orchestre
  • 2007 : Étoile d’or du premier rôle féminin, pour son interprétation dans les films Quand j’étais chanteur, de Xavier Giannoli, et Mauvaise Foi, de Roschdy Zem
  • 2007 : Bayard d’Or de la meilleure comédienne au Festival international du film francophone de Namur pour Où est la main de l’homme sans tête des frères Guillaume et Stéphane Malandrin
  • 2008 : Globe de Cristal meilleure actrice

 

Nominations

  • César 2007 : deux nominations pour le César de la meilleure actrice pour les films Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson et Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli
  • César 2008 : nomination au César de la meilleure actrice pour Un secret
  • Magritte 2011 : nomination au Magritte de la meilleure actrice pour Sœur Sourire
  • 2011 : nomination au Saturn Award de la meilleure actrice pour Au-delà
  • 2011 : nomination au Prix du cinéma européen de la meilleure actrice pour Le Gamin au vélo
  • Magritte 2012 : nomination au Magritte de la meilleure actrice pour Le Gamin au vélo
  • César 2016 : nomination au César de la meilleure actrice pour La Belle Saison
  • César 2019 : nomination au César de la meilleure actrice pour Mademoiselle de Joncquières

 

Décorations

  • 2018 : Commandeur du Mérite wallon (C.M.W.).
Source: Wikipédia

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Photo de Cecile de France.

Bande annonce Rebelles (2019)

Actrice

x
Aller à la barre d’outils