fbpx

Acteur
Photo de James Remar

Informations personnelles

  • Nom de naissance: William James Remar
  • Date de naissance: 31 décembre 1953
  • Lieu de naissance: Boston (États-Unis)
  • Taille: 1.78 m
  • Nationalité: Américain

Biographie

 

James Remar, né le  à Boston, est un acteur américain.

Il est le fils de S. Roy Remar, avocat et d’Elizabeth Mary, officier de santé. Ses grands-parents paternels étaient des immigrés Juifs Ashkénazes de Russie (le nom de famille était à l’origine « Remarman »). Sa mère était anglaise, originaire de West Kirby. Il grandit à Newton, dans le Massachusetts, fréquente la John Ward Elementary School, puis la Newton North High School.

En 1969, à l’âge de 15 ans, il quitte l’école pour entamer une tournée avec un groupe de rock. Il retourne cependant à la Newton North High School pour obtenir son diplôme de fin d’étude.

Il s’installe ensuite à New York, où il apprend la comédie à la Neighborhood Playhouse de Sanford Meisner et dans l’atelier de Stella Adler. Il débute dans On the Yard (1978) de Raphael Silver et décroche le rôle d’Ajax dans Les Guerriers de la nuit (1979) de Walter Hill qui lui vaut son premier grand succès.

 

Carrière

Acteur régulier au cinéma comme à la télévision, il a entamé une carrière très prometteuse au début des années 1980 en interprétant des personnages peu recommandables : le voyou crâneur et obsédé Ajax du film culte Les Guerriers de la nuit (1979) de Walter Hill, le tueur en cavale Albert Ganz dans 48 heures (1982) et le gangster paranoïaque Dutch Schultz dans Cotton Club (1984) de Francis Ford Coppola. Il a fait également à cette époque une prestation courte mais remarquée d’un homosexuel douteux dans le film La Chasse (1980) de William Friedkin.

Ce début de carrière prometteur lui permet d’être choisi par James Cameron et de figurer dans le blockbuster Aliens, le retour (1986) où il incarne le caporal Dwayne Hicks. Mais peu après le début du tournage, Cameron décide de mettre fin au contrat du comédien à cause de sa consommation de drogues durant le tournage. Il est alors remplacé par l’autre acteur pressenti pour le rôle, Michael Biehn, habitué des films de Cameron. Toutefois, il reste quelques images de l’acteur dans le film : comme lorsque Hicks, vu de dos, s’approche de la femme capturée par les Aliens.

Par la suite, sa carrière s’est orientée vers de nombreuses séries B et direct-to-video : Juge Dredd (1995), Mortal Kombat : Destruction finale (1997), Girl Next Door (2004), 2 Fast 2 Furious (2003), Blade: Trinity (2004)… entrecoupées de temps à autre par quelques rares films de meilleure facture : Drugstore Cowboy (1989) de Gus Van SantCroc-Blanc (1991), Blink (1994) ou encore Apparences (2000) de Robert Zemeckis.

Il figure aussi au casting du western de Quentin TarantinoDjango Unchained (2012), où il a le luxe d’incarner deux rôles : Ace Speck, un des deux frères esclavagistes de la scène d’introduction du film et M. Butch, le garde du corps moustachu et taciturne du personnage joué par Leonardo DiCaprio.

En parallèle, sa carrière télévisuelle lui est plus favorable en lui offrant quelques rôles remarquables dans plusieurs séries, notamment Sex and the City (2001-2004), North Shore : Hôtel du Pacifique (2004-2005), Private Practice (2010), Black Lightning (2018-2020)… Mais c’est surtout sa prestation du père-fantôme, Harry Morgan dans la série télévisée Dexter (2006-2013), qui accompagne continuellement le personnage principal Dexter Morgan qui marque sa carrière dans les années 2000.

Depuis, il s’est aussi exercé au doublage dans Ratatouille (2007), Transformers 3 : La Face cachée de la lune (2011), la série animée Ben 10: Ultimate Alien (2011-2012) et a été vu, parfois brièvement, dans quelques films à succès récents comme Red (2010), X-Men : Le Commencement (2011).

Source: Wikipédia

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Photo de James Remar

Trailer: Judge Dredd

Acteur

Bande annonce 2 Fast 2 Furious (2003)

Bande annonce X-Men: Le commencement (2011)

Bande annonce Django Unchained (2012)

Bande annonce Once Upon a Time... in Hollywood (2019)

x
Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils