fbpx

Acteur
Photo de Roy Scheider.

Informations personnelles

  • Nom de naissance: Roy Richard Scheider
  • Date de naissance: 10 Novembre 1932
  • Lieu de naissance: Orange (États-Unis)
  • Taille: 1.75 m
  • Nationalité: Américain
  • Date de décès: 10 février 2008 (à 75 ans)

Biographie

 

Roy Scheider, né le  à Orange (New Jersey) et mort le  à Little Rock des suites d’un myélome, est un acteur américain.

Roy Scheider a été marié deux fois et a eu trois enfants. Ses rôles les plus célèbres restent celui du chef Brody dans Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg, celui du capitaine Nathan Bridger dans la série SeaQuest, police des mers (1993-1995) et celui de Buddy Russo, le policier des narcotiques dans French Connection (1971).

Il tourna sous la direction de Jerry Schatzberg, Steven Spielberg, John Schlesinger, Bob Fosse, William FriedkinAlan J. Pakula, David Cronenberg, Fred Schepisi, Francis Ford Coppola, John Frankenheimer, John Badham…

En 2007, il devient le narrateur du documentaire-fleuve : The Shark Is Still Working. D’une durée de 180 minutes, le film revient sur la conception et l’impact culturel du film Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg.

 

Enfance et études

Sa mère était d’origine catholique irlandaise et son père d’origine protestante allemande. Enfant il fait ses études à laColumbia high school de Maplewood et pratique la boxe et le baseball. Il abandonne la boxe pour monter sur scène. Il étudie la comédie à l’université Rutgers et au Franklin & Marshall College où il est membre du Phi Kappa Psi.

 

Carrière

Après trois ans de service militaire dans l’aviation américaine, il participe au New York Shakespeare Festival. Il débute à la télévision dans deux Soap operas Love of life (1951) et the secret storm (1954) puis interprète des personnages plus consistants dans Coronet blue (1967) et la série policière N.Y.P.D. (1968). A près de quarante ans, c’est le rôle du détective Buddy Russo, équipier de Gene Hackman dans French Connection (1971) de William Friedkin qui le révèle enfin au grand public.

Il parcourt dès lors les années 1970 en tournant dans les films les plus marquants de cette décennie. Sa présence, à la fois virile et élégante, en fait l’une des figures incontournables du cinéma hollywoodien de l’époque, notamment dans le rôle de Chef Brody (son rôle le plus célèbre) dans Les Dents de la Mer (1975) de Steven Spielberg. Il incarne aussi le double de Bob Fosse dans Que le spectacle commence (1979). Il achève la décennie avec cette œuvre fellinienne qui décroche la Palme d’Or à Cannes en 1980 avec Kagemusha, l’ombre du guerrier (1980) d’Akira Kurosawa.

À côté de ces classiques du cinéma des années 1970, notons d’autres œuvres passionnantes dans lesquelles tourna Roy Scheider : Portrait d’une enfant déchue (1970) de Jerry Schatzberg, Klute (1971) d’Alan J. PakulaUn homme est mort (1972) de Jacques Deray, Marathon Man (1976) de John Schlesinger et le méconnu Convoi de la peur (1977) de William Friedkin dans lequel il reprendra le rôle d’Yves Montand dans Le Salaire de la peur (1953).

Refusant le rôle principal de Michael Vronsky dans Voyage au bout de l’enfer (1978) (pour mésentente “créative” : Roy Scheider considérait irréaliste le fait de faire la moitié d’un tour du monde pour aller chercher un ami) et toujours sous contrat avec la Universal pour deux autres films, il est proposé à Roy Scheider de signer pour Les Dents de la mer 2 (1978) et d’être “quitte” (un contrat “one-for-two films”). Il accepte pour se libérer du contrat avec Universal.

Dans cette suite, il approfondit remarquablement le personnage de Martin Brody et rend palpables les névroses et traumatismes subis dans le premier volet par ce personnage, que sa quête obsessionnelle du requin transforme en individu isolé en proie à de brusques accès de violence.

Durant cette même décennie, il reçoit deux nominations aux Oscar: Meilleur second rôle masculin dans French Connection et Meilleur acteur masculin pour Que le spectacle commence (1979).

Il retourne au théâtre pendant les années 80, jouant notamment avec succès plusieurs pièces d’Harold Pinter. De cette période, on retiendra également son rôle dans Paiement Cash en 1986.

 

Le Convoi de la peur

Le Convoi de la peur (1977) est une nouvelle adaptation du roman de Georges Arnaud: Le Salaire de la peur (1953), déjà porté à l’écran par Henri-Georges Clouzot en 1952. Le film fut tourné en 1977 par William Friedkin avec Roy Scheider, Francisco Rabal, Bruno Cremer et Amidou. La musique du film fut composée par le groupe allemand Tangerine Dream, dont ce fut le premier travail pour Hollywood.

Après l’échec de Police Puissance 7 (1973), Le Convoi de la peur (1977) aurait dû faire de Roy Scheider une star à part entière. Mais après un tournage chaotique (à cause des crises répétées d’un cinéaste mégalomane qui multiplie les brouilles avec l’équipe technique et les dirigeants du studio), le film est un désastre commercial sans appel, massacré par les critiques. Mais il fut surtout pénalisé par la sortie simultanée d’un film qui deviendra célèbre: La guerre des étoiles (1977). Après seulement une semaine d’exploitation, le film de Friedkin disparaît pour laisser toute la place à la saga de George Lucas.

Scheider juge, pour sa part, que l’élimination de séquences où son personnage se lie d’amitié avec un petit enfant porte gravement préjudice à l’image que son personnage dégage dans le film. Il ne pardonnera jamais à Friedkin ce remontage et refusera de commenter le film, et cela jusqu’à sa mort.

Grâce à l’explosion du marché de la vidéo dans les années 1980, le film devient rapidement « culte » pour bon nombre de cinéphiles. Il est aujourd’hui cité par William Friedkin comme son film préféré et reste classé par Roger Ebert comme l’un des dix meilleurs films américains de l’année 1977.

Source: Wikipédia

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Photo de Roy Scheider.

Trailer: Klute

Acteur

Bande annonce 2010 - L'année du premier contact (1984)

x
Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils