fbpx

Acteur
Photo de Robert Beatty.

Informations personnelles

  • Nom de naissance: Robert Rutherford Beatty
  • Date de naissance: 19 octobre 1909
  • Lieu de naissance: Hamilton (Canada)
  • Taille: 1.79 m
  • Nationalité: Canadien
  • Date de décès: 3 mars 1992 (à l'âge de 82 ans)

Biographie

 

Robert Beatty voit le jour le 19 octobre 1909 à Hamilton, ville canadienne de la province de l’Ontario. Après sa scolarité à la «Delta Collegiate School» de sa ville natale, il poursuit ses études à l’Université de Toronto. Diplômé, il travaille quelques temps comme caissier dans une grande entreprise de gaz et de carburant. Parallèlement, il se produit dans des émissions radiophoniques et commence à jouer sur scène, en amateur, à la «Hamilton Player’s Guild».

Au début des années trente, sur les conseils de Leslie Howard, Robert Beatty traverse l’Atlantique pour parfaire sa formation de comédien à la «Royal Academy of Dramatic Art» de Londres. Pour son premier rôle sur la scène en professionnel, en 1938, il est le partenaire de Raymond Massey, dans la pièce de Robert E. Sherwood, «Idiot’s delight», à l’Apollo. Dès lors, il travaille régulièrement sur scène et fait des apparitions dans des productions cinématographiques. À cette époque, il se fait aussi remarquer par ses fréquentes participations comme commentateur pour la chaîne hertzienne de la BBC. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il acquiert une certaine notoriété à la radio en rapportant les témoignages des britanniques victimes du Blitz pour l’émission d’informations «Overseas News Service».

Cette popularité naissante permet à Robert Beatty de décrocher des rôles plus importants à l’écran, notamment dans Le navire en feu (1943) de Charles Frend ou dans Une question de vie ou de mort (1945) de Emeric Pressburger et Michael Powell. L’acteur va enchaîner une quarantaine de rôles pour le cinéma et autant pour la télévision. Il interprète, entre autres, l’ami fidèle du fugitif membre de l’IRA, incarné par James Mason, dans Huit heures de sursis (1946) de Carol Reed; le pasteur au côté de Simone Signoret dans Les guerriers de la nuit (1947) de Charles Crichton; le second de Gregory Peck dans le film d’aventure Capitaine sans peur (1950) de Raoul Walsh; le boxeur Jim Curtis dans The square ring (1953) de Michael Ralph et Basil Dearden; le méchant chasseur blanc dans «Tarzan et le safari perdu» (1956) de H. Bruce Humberstone avec Gordon Scott dans le rôle de Tarzan; le beau-frère raciste de Rock Hudson dans Le carnaval des dieux (1957) de Richard Brooks; le docteur Ralph Halvorsen dans 2001: L’odyssée de l’espace (1967) de Stanley Kubrick.

Dès la fin des années 1950, Robert Beatty est toujours très présent à la radio et de plus en plus prolifique à la télévision. Il commente de nombreux documentaires pour la BBC, participe à des émissions et joue dans des épisodes de séries à succès comme L’homme invisible (1958) avec Tim Turner, Dial 999 (1958/59), Doctor Who (1966) avec William Hartnell, Thriller (1976) ou Bizarre, bizarre (1982) avec Roald Dahl. À la fin de sa carrière, pour le grand écran, il fait de brèves apparitions dans Superman III (1983) et Superman IV (1987) auprès de Christopher Reeve.

Robert Beatty est mort à Londres le 3 mars 1992, emporté par une pneumonie. Il a été inhumé au cimetière Putney Vale de Wimbledon. L’acteur avait été marié quatre fois et était le père d’un enfant. L’acteur, qui n’a jamais était une vedette de premier plan, a su, malgré tout, s’imposer avec des rôles de durs ou de méchants. Il était pour sa famille et ses proches un homme généreux et d’une grande culture.

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Photo de Robert Beatty.

Bande annonce 2001, l'odyssée de l'espace (1968)

Acteur

x
Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils